Le Tout Cargo pour la Royal Air Maroc

La compagnie aérienne nationale marocaine Royal Air Maroc diversifie sa stratégie de développement, en essayant d’accroitre son projet de transport de fret aérien, en entreprenant un nouveau programme « Tout Cargo », afin de desservir plusieurs capitales économiques africaines.

En effet, le programme « Tout Cargo » a été lancé par la compagnie le 27 octobre 2019, et se prolongera jusqu’au 27 mars 2020. Le directeur de la RAM avait annoncé pour durant un communiqué : « Grâce à son avion B767-300 dédié exclusivement au fret, opérationnel depuis juin 2018, la compagnie nationale renforce ainsi son réseau par l’introduction de nouvelles destinations desservies en appareil Tout Cargo, telles que Paris CDG (France) et Niamey (Niger), à raison d’une fréquence par semaine pour chaque destination  ».

Ainsi, le nouveau programme vise le doublement des fréquences sur Bamako, au Mali et Abidjan, en Côte d’Ivoire. En tout, ce sont cinq destinations qui y sont concernées : Niamey, Abidjan Bamako, Lagos, au Nigeria et Douala, au Cameroun. Les vols seront opérés par le B767-300 Freighter de la compagnie, qui comprend une capacité de transport de 45 tonnes.

La compagnie aérienne Royal Air Maroc met également à contribution les soutes de ses avions long et moyen-courrier, des 58 appareils dont elle dispose, pour transporter du fret vers quelque 85 destinations dans le monde. A savoir qu’en 2017, une liaison directe avait été lancée entre Casablanca et Francfort, en Allemagne, à raison de deux fréquences par semaine, et qu’en novembre dernier, une autre liaison a été établie reliant Casablanca à Antalya, en Turquie, sa deuxième destination après Istanbul.

Ce créneau réserve ainsi de nouvelles perspectives de croissance à la compagnie, car rien qu’en 2017, la RAM avait transporté plus de 32 000 tonnes de fret, et avait compté une progression de 25 % de volume, par rapport à l’année précédente, alors qu’en Afrique, le trafic du fret aérien ne compte que pour 2,5 % du total mondial.

 

Ajouter Un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *